Le cancer du poumon est-il fréquent ? Quels sont les risques de développer un cancer du poumon ?

Le cancer du poumon est la deuxième cause de cancer chez l'homme, après le cancer de la prostate. C'est un cancer en forte progression chez la femme, en raison de l'augmentation du tabagisme. Chaque année, ce cancer atteint environ 25 000 nouvelles personnes en France.

Le tabac est la cause essentielle du cancer du poumon. Chez des personnes ne fumant pas mais exposé à un tabagisme passif, le risque de développer un cancer du poumon est plus élevé que chez les non-fumeurs non exposés.
D'autres facteurs, le plus souvent d'origine professionnelle, favorisent l'apparition du cancer du poumon (amiante, dérivés du chrome et du nickel …). Dans ce cas une déclaration de maladie professionnelle donnant droit à une indemnité doit être établie. Chez les personnes exposés à ces risques professionnels, le fait de fumer augmente considérablement le risque de développer un cancer du poumon. La consommation régulière de cannabis augmente considérablement le risque de cancer du poumon.

 

Qu'est ce que le cancer du poumon ?

Certaines cellules des bronches se dérèglent en se multipliant sans cesse réalisant une prolifération anarchique et ininterrompue de cellules anormales formant une tumeur.
Au début du processus, ces cellules restent dans la bronche, finissent par l'obstruer, puis se détachent et migrent dans les vaisseaux sanguins pour aller se développer dans les ganglions du thorax et enfin dans d'autre organes comme le foie, les os etc. Elles constituent alors des tumeurs secondaires appelées métastases.

 

Quels sont les symptômes du cancer du poumon ?

Les symptômes qui donnent le plus souvent l'alerte sont une toux persistante, des crachats de sang, un essoufflement, des douleurs du thorax ou de l'épaule, une infection pulmonaire, un amaigrissement ou une fatigue inexpliqués.
Certains de ces symptômes sont trompeurs car habituels chez les gros fumeurs. Dans ce cas, c'est la persistance ou l'aggravation de ces symptômes qui doit alerter.
Parfois, la découverte du cancer est fortuite, suspectée sur une radiographie de thorax systématique. De nombreuses études ont cependant démontré l'inutilité d'un dépistage par radiographie thoracique. De nouvelles modalité de dépistage par scanner thoracique sont en cours d'évaluation.

 

Quels examens sont nécessaires lorsqu'un cancer du poumon est suspecté ?

Un bilan complet vous est alors prescrit ; il permet :

  •     D'être sûr du diagnostic de cancer en analysant un morceau de la tumeur prélevée par fibroscopie bronchique, ponction guidée par scanner voire prélèvement par chirurgie.
  •     De préciser le type de cancer :

Il existe 2 sortes principales de cancer dont les traitement sont différents.

  •    les cancers non à petites cellules
  •    les cancers à petites cellules

Il importe donc de les différencier dès le diagnostic.

  • De voir si la tumeur est localisée, si elle atteint les ganglions du thorax, si elle atteint d'autres organes. On a recours au scanner thoracique, abdominal et cérébral, au petscan et à la scintigraphie osseuse.
  • D'évaluer vos capacités respiratoires par des épreuves fonctionnelles respiratoires et une scintigraphie pulmonaire.
  • De vérifier le bon fonctionnement de votre organisme (coeur, foie, rein, maladies associées ...) et votre aptitude à tolérer le traitement nécessaire.

 

En savoir plus :